Mon enfant de 4 ans bégaie…

IMG_0076

« Mon enfant de 4 ans bégaie et je suis inquiète, car son bégaiement s’accentue de plus en plus… » 

Il est normal et légitime en tant que parent de s’inquiéter…Et votre enfant le ressent…

Consulter est la première chose à faire pour rassurer parent et enfant.

Il est préférable de prendre rendez-vous auprès d’une « orthophoniste spécialisée dans le traitement du bégaiement », afin de bénéficier d’une aide spécifique et de conseils adaptés à ce trouble du langage. 

Vous pouvez contacter l’Association Parole Bégaiement dont voici le lien :  http://www.begaiement.org/

ou voici les coordonnées du Secrétariat de l’APB :

  • Email : contact@begaiement.org
  • Adresse postale : Association Parole-Bégaiement BP 200 11 92340 Bourg la Reine FRANCE
  • Permanence téléphonique : 09 84 25 74 67

Vous trouvez sur ce site de nombreuses informations et conseils dont un petit livret à télécharger gratuitement. Voici le lien et le livret est en bas de la page : http://www.begaiement.org/parent/

Ou vous pouvez cliquez ici : Télécharger le PDF L’enfant et le bégaiement, document à destination des parents

Ce document a pour projet de rassurer les parents et l’entourage de l’enfant qui
bégaie en leur donnant des informations et des pistes de réflexions. Voici le sommaire :

1. Le bégaiement.
2. Pourquoi l’enfant bégaie-t-il ?
3. Que ressent l’enfant quand il bégaie?
4. Il est important de parler du bégaiement avec lui.
5. L’importance de la prévention.
6. Comment concrètement aider votre enfant ?
7. Les comportements de l’entourage à modifier.
8. Exemples de comportements à adopter dans des situations de la vie courante.
Conclusion et coordonnées utiles.

Voici des conseils extraits de l’article « Pour les parents, le bégaiement de l’enfant » dont voici le lien : http://www.begaiement.org/parent/

« Que faire pour aider votre enfant ? Quelques conseils :

  • Vous mettre à sa hauteur, en lui donnant le mot s’il bloque ou en l’amorçant avec lui pour l’aider.
  • Garder le contact visuel lors des blocages de l’enfant en le touchant gentiment pour le calmer.
  • Prendre un moment privilégié avec votre enfant seul à seul le soir et lui parler plus tranquillement en faisant des pauses.
  • Reformuler ce qu’il dit afin de l’aider à prendre en compte l’interlocuteur et à ralentir.
  • Poser une seule question à la fois et faire des commentaires.
  • Cadrer l’échange, c’est-à-dire veiller à ce qu’il vous parle lorsque vous pouvez l’écouter. De votre côté, soyez vigilant à l’écouter vraiment et n’hésitez pas à lui dire si vous ne pouvez pas.
  • Être attentif aux tours de parole.
  • Utiliser des renforcements positifs spécifiques et descriptifs pour lui donner confiance en lui. Par exemple dire « j’ai aimé ta façon de ranger tes jouets, cela m’aide vraiment » à la place de « c’est bien de ranger ». »

Je vous conseille également ce site très intéressant dont voici le lien : http://goodbye-begaiement.blogspot.fr/p/mon-enfant-begaie.html

Vous y trouverez de nombreux articles, des références d’ouvrages spécialisés pour les parents ou les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *