Des principes éthiques sérieux

IMG_2886 - une éthique

Respect de vos valeurs et de votre identité familiale, empathie, écoute active, valorisation, relation de confiance, non-jugement, confidentialité.

SPÉCIFICITÉS DU MÉTIER D’ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ :
Un cadre réglementaire, une éthique d’intervention sérieuse

♦ Le Référentiel Professionnel d’Éducateur spécialisé ♦

Le métier d’éducateur spécialisé est défini en France par le référentiel professionnel annexé à l’arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d’État d’éducateur spécialisé.
Voici un extrait et le lien pour davantage de précisions :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/VAE/02/0/DEES_referentiel_277020.pdf

« ÉDUCATEUR SPÉCIALISTE – ANNEXE 1: RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL
1.1 – DÉFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L’INTERVENTION

L’éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d’insertion, aide au développement de la personnalité et à l’épanouissement de la personne ainsi qu’à la mise en œuvre de pratiques d’action collective en direction des groupes et des territoires.

Son intervention, dans le cadre d’équipes pluri-professionnelles, s’effectue conformément au projet institutionnel répondant à une commande sociale éducative exprimée par différents donneurs d’ordre et financeurs, en fonction des champs de compétences qui sont les leurs dans un contexte institutionnel ou un territoire.

L’éducateur spécialisé est impliqué dans une relation socio-éducative de proximité inscrite dans une temporalité. Il aide et accompagne des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration et d’insertion.

Pour ce faire, il établit une relation de confiance avec la personne ou le groupe accompagné et élabore son intervention en fonction de son histoire et de ses potentialités psychologiques, physiques, affectives, cognitives, sociales et culturelles.

L’éducateur spécialisé a un degré d’autonomie et de responsabilité dans ses actes professionnels le mettant en capacité de concevoir, conduire, évaluer des projets personnalisés ou adaptés à des populations identifiées. Il est en mesure de participer à une coordination fonctionnelle dans une équipe et de contribuer à la formation professionnelle d’autres intervenants.

L’éducateur spécialisé développe une fonction de veille et d’expertise qui le conduit à être interlocuteur et force de propositions pour l’analyse des besoins et la définition des orientations des politiques sociales ou éducatives des institutions qui l’emploient. Il est en capacité de s’engager dans des dynamiques institutionnelles, inter institutionnelles et partenariales.

L’éducateur spécialisé intervient dans une démarche éthique qui contribue à créer les conditions pour que les enfants, adultes, familles et groupes avec lesquels il travaille soient considérés dans leurs droits, aient les moyens d’être acteurs de leur développement et soient soutenus dans le renforcement des liens sociaux et des solidarités dans leur milieu de vie.

L’éducateur spécialisé intervient principalement, mais sans exclusive, dans les secteurs du handicap, de la protection de l’enfance, de la santé et de l’insertion sociale. Il est employé par les collectivités territoriales, la fonction publique et des associations et structures privées. »

♦ La charte d’éthique professionnelle des éducateurs spécialisés ♦

L’intervention d’un éducateur spécialisé ne peut s’effectuer que sur la base d’une charte d’éthique professionnelle, codifiée par l’ONES, l’Organisation Nationale des Éducateurs Spécialisés dont voici le lien :
http://www.cnape.fr/files/news/1358.pdf

« Article 2 Exercice professionnel

L’éducateur spécialisé mène ses actions selon des connaissances, des savoirs, des savoirs-faire, des valeurs, un savoir-être explicités qui visent à permettre à des personnes en difficultés d’agir sur elles-mêmes et sur leur environnement pour que leurs conditions sociales, éducatives, psychiques, matérielles ou de santé s’améliorent, dans un but immédiat et/ou plus lointain.

Ses actions s’inscrivent sur un territoire et peuvent être engagées en direction de mineurs, d’adultes isolés, de couples, de familles ou de groupes.

Les actions de l’éducateur spécialisé sont cliniques en ce sens qu’elles ont lieu au plus près des personnes auprès desquelles il intervient.

Elles sont éducatives dans la mesure où elles visent à transmettre et développer un ensemble de connaissances, de savoirs-être, de savoirs-faire et de valeurs considérées essentielles.

Elles sont sociales en ce sens qu’elles favorisent la vie en société.

Elles sont coopératives dans la mesure où elles réunissent les efforts de tous les intéressés et les fait concourir à l’amélioration de la situation de chacun.

De façon non exclusive elles se déclinent comme suit:
• des actions d’évaluation et de prévention des risques sociaux et médico-sociaux, d’information, d’investigation, de conseil, d’orientation, de formation, de médiation et de réparation ;
• des actions de protection administrative ou judiciaire de l’enfance et de la famille, de la jeunesse, des personnes handicapées, des personnes âgées ou en difficulté ;
des actions éducatives, pédagogiques et de formation adaptées aux besoins de la personne, à son niveau de développement, à ses potentialités, à l’évolution de son état ainsi qu’à son âge ;
• des actions d’intégration scolaire, d’adaptation, de réadaptation, d’insertion, de réinsertion sociales et professionnelles, d’aide à la vie active, d’information et de conseil sur les aides techniques ainsi que d’aide au travail ;
• des actions d’assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d’accompagnement
• des actions contribuant au développement social et culturel, et à l’insertion par l’activité économique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *